Démarche

Démarche artistique.

« des tas de mémoires »

Aujourd’hui mes créations se situent entre peinture et sculpture.
J’aborde à la fois la mémoire collective et la mémoire individuelle, au travers de ces empilements d’affiches appréhendés sur l’envers (partie collée au mur) symbolisant la mémoire cachée, la fonction de rétention mais aussi de sélection du passé.
Je découvre, je dévoile, je révèle et réveille des éclats de vie dans la mémoire du temps, des bribes d’images et de mots, comme un archéologue fouille les entrailles de la croûte terrestre pour en prélever les vestiges de l’histoire collective, sociale et culturelle des hommes qui vivaient en ces lieux.
J’essaie de saisir dans la matière ce qui se voit, la lumière, la couleur, le graphisme, les transparences, les superpositions et dans le même temps ce qui ne se voit pas, ne se voit plus, l’histoire, les souvenirs enfouis et la charge symbolique.
Entre mémoire et présent, j’invite le lecteur dans cet espace plastique à une nouvelle lecture de cette mémoire sociale, culturelle et collective esthétisée en une image oscillant entre violence et douceur, amenant dans le dédale fragmenté des déchirures des différentes strates d’affiches et des mots inversés.
La lecture de ces fragments, par un jeu de recomposition, redonne vie à la matière d’une manière surprenante et inattendue, à la richesse poétique que la ville nous offre.
La mémoire est aussi ouverte sur l’avenir et intervient dans notre action présente.
La mémoire est la source, le socle du monde contemporain.

Artistic approach

Bruno Marekovic’s work is in between painting and sculpture.

He harvests old torn posters in the streets (diversion),and use the back that was glued against the wall (reversal).These old posters are his raw materials.He call them Diversion/Reversal (Détournement/Retournement).

The observation gives rise to 2 readings, that of the recent memory, the back of the poster and under the poster is memory of the past, the hidden part, that is under the layers of the glued papers,changed by time, torn when ripped off the wall, as are people after years, that have evolved with fractures and souvenirs.

He reveals sparks of lives in the memory of time, parts of  images and words that he reveals as archeologist does in the layers of the earth’s crust to extract the vestiges of collective, social and cultural history that reveals how man lived here before.

The readings of these fragments, a play on recomposition, gives live to matter in the surprising and unexpected way, as the wealth of poetry in our  cities events.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s